07 mars

21:37 La (Rnaque) Del Rey

LANA-DEL-REY-BEFORE-AFTER-PLASTIC-SURGERY.png

Me voilà bien rentrée du Sri Lanka, avec une super patate et plein de bons albums à vous faire (re)découvrir... J'ai décidé de commencer par le moins bon, Born to Die, de notre tragique Lana... (Est ce vraiment une surprise?) Ce pourquoi, je ne m'attarderai pas trop sur le sujet. Mais quand même, tout ce foin qu'on a fait autour d'elle mérite qu'on en parle un peu.

On ne peut pas dire que c'est l'envie qui m'a amenée à découvrir son premier album (loin de là), mais bien ma curiosité. Pourquoi, pourquoi, pourquoi, on nage dans les "Pourquoi"! En juillet, on se réveille avec une oreille qui nous fait: "Et! Mais c'est qui, c'est quoi?!". Sur le moment on se dit; "d'où vient cette extraterrestre qui envoi la purée avec Video Games?" (Sisi, vous vous l'êtes dit!) On l'écoute une fois, deux fois,... on la connaît presque par coeur, on va sur Youtube pour voir ce qu'elle nous a mijoté d'autre et là, "BaM", la descente aux enfers, on tombe sur un live... Est ce une boutade? L'a-t-on droguée? Désolée Lana, mais t'es vraiment super nulle en live! 

Ensuite, Born to Die est sorti, la vidéo aussi, et je m'entends encore dire tout haut après ces 4,45 minutes : TOO MUCH! C'est définitivement pas mon truc, mais ça, ce n'est qu'une question de goûts! Les arrangements sont excellents, et ça, on ne peux pas dire le contraire. C'est trop! Trop tout, ou peut-être pas assez?!

Venons en à l'album... Il plaira certainement à beaucoup de foyers et sera classé entre le disque d'Adele et Christina Aguilera, mais moi, je me suis ennuyée. Une chanson a retenu mon attention, pour le reste, c'est fade, tout se ressemble, c'est plat.

Voici celle que j'ai appréciée: "Two, three, four; Kiss me hard before you go..." 

 

Y'a rien à faire, le personnage qu'elle s'est créé est original, son univers est bien construit, et pourquoi pas en fin de compte, mais ses performances vocales me donnent des nausées...

 

Oups!

 

ID

Les commentaires sont fermés.