27 janv.

Hanni-290x290.jpg

Hanni El Khatib, ce Californien d'origine philipino-palestinienne, au look "cuirasse/gommina/tattoos/chainette en or", nous a mis un bon respect avec son premier album Will the Guns Come Out sorti en septembre 2011.

C'est tout en bossant dans une boite de pub en temps que web designer, qu'il joue et compose avec son ami d'enfance. Ca a commencé par quelques concerts dans des bars à San Fransisco, puis partout en Californie, ...

En voilà un groupe qui se démarque des autres! Ces mélodies anachroniques sont toutes aussi bien sèches que softs et puissantes. On ne sait pas toujours très bien si l'on parle de folk, country, blues, garage rock ou doo-wop, car on peut tout y trouver dans cet album. Ce qui est certain, c'est que toutes les chansons qu'il a écrites sont directes et simples; N'est-ce pas la meilleures façon pour rendre quelque chose efficace? 

Ce qu'il expliquait dans une de ses interview, et ça rejoint ce que je viens d'expliquer, c'est qu'il a toujours eu du mal à rendre sa musique cohérente. Pourquoi? Car les idées fusent, il prend tout ce qu'il aime, et essaye d'en faire une chanson. On met tout dans une boite, on mélange, et ça marche! J'imagine que ça doit être un sacré bordel dans sa tête. (Mais c'est tout bénèf' pour nous...)


Lors de ses premiers concerts, il a du étudier tous les textes avant de monter sur scène car, la plupart du temps, lors des enregistrements, il improvisait les paroles sur le moment même.

Pour ceux qui le connaissent, j'imagine que ce n'est rien vous apprendre si je vous dis que c'est un grand fan d'Elvis?! Pour ma part, j'aime imaginer Robert Johnson plâner au dessus de sa tête...

Il ne faudrait pas oublier de dire que ses clips vidéos sont vraiment excellents. On les regarde avec autant de plaisir que lorsqu'on mange un gros club sandwish en lendemain de veille.

Bref, j'espère que si vous ne le connaissiez pas, vous aurez envie de vous faire plaisir, à vous et à votre librairie Itunes.

ID



09:30 Écrit par ID dans Musique | Commentaires (0) | Tags : hanni el khatib, blues, garage, folk, doo-wop, country, robert johnson |  Facebook | | |

26 janv.

09:30 Tom Waits

waits.jpg

Si ça c'est pas un artiste hors du commun... Vous aurez le feedback de ce livre asap, promis! Merci Piotr pour ce top cadeau!

Tom Waits,Biographie

Et d'ici là, un peu de musique.


ID

09:30 Écrit par ID dans Musique | Commentaires (0) | Tags : tom waits, biographie |  Facebook | | |

black keys,concert,lotto arena

En bref; Les Black Keys, c'est un guitariste (Dan Auerbach) et un batteur (Patrick Carney) originaires de l'état de l'Ohio. Ils sortent leur premier album en 2002 et viennent de sortir leur septième album El Camino, fin 2011.

Voici une petite mise en bouche si vous ne situez pas de qui je veux parler (shame on you!) 

 

Lundi, c'est à Anvers que je me suis rendue pour voir ce groupe que 'ja-dore' et que je suis depuis plusieurs années. Inutile de dire que le concert était sold out depuis un bail!

Il s'avère que nous sommes arrivés 10 minutes avant le début, mais on s'est quand même retrouvés tout devant. Yes!

Le concert commence et là, Youhouu, salle en délire, ils envoient la sauce, c'est juste génial... Première chanson du nouvel album, deuxième aussi, troisième également, et là, il n'y à plus que mon genoux droit qui s'emballe... un peu!

Ce n'est qu'à la quartième qu'ils ont lancé "Next Girl" de l'album Brothers. Je me suis quelque peu réanimée... Mais qu'est ce qui était en train de se passer? 

Bon, je vais pas mentir non plus, ces deux mecs sont des bêtes! Ils jouent incroyablement bien, ils ont une technique de dingue et je me suis vraiment éclatée. (J'ai beaucoup ri aussi, parceque Patrick tire quand même souvent des droles de tronches...)black keys,concert,lotto arena

Pendant le concert, je me suis demandée si ils n'étaient pas meilleurs à écouter chez soi relax, ou dans sa bagnole à donf... Mais non, le problème n'est pas là. Le problème, c'est leur dernier album, tout simplement! Ils se sont ouverts à un public plus large, c'est presque devenu de la pop. Ils se différenciaient des autres groupes grâce à leur groove, leur blues, leur soul... Le son de sa guitare est moins travaillé aussi. J'ai toujours été fascinée par ce coté tragique qu'ils dégageaient. Il y a moins de solo, certains trouvent ça "boring" les solo guitare, mais moi, j'adore. :)

Donc voilà, j'ai tout simplement décoché les cases de l'album El Camino dans ma bibliothèque Itunes, mais comme ils disaient dans un article que j'ai lu à leurs propos, ils aiment sortir des albums rapidement et sans trainer, alors j'attendrai leur suivant avant de les éjecter de mon top 10... Oui, je râle un peu, donc je n'attarderai pas sur cet article. ;)

ID



10:15 Écrit par ID dans Musique | Commentaires (0) | Tags : black keys, concert, lotto arena |  Facebook | | |

19 janv.

20:19 Sia

sia630x420.jpg

Sia, et puis voilà!

Alors là, je vais essayer de ne pas trop m'étendre parce que, comme pour mon article sur John Frusciante, j'ai de quoi dire. ;)

Sia Isabelle (comme moi! ;)) Kate Furler est donc une petite australienne, née à Adélaïde en 1975. Elle commence par (ne pas) se faire connaître grâce à son groupe de l'époque; Crisp. Et quel genre de musique était-ce? De l'Acid House. (Pour ceux qui, comme moi, ne savaient pas tout à fait ce qu'était 'l'acid house, je vous propose d'aller sur Youtube et d'écouter: Crisp - Delirium

Le début de sa carrière n'a pas tout à fait démaré dans la joie et la bonne humeur. Après avoir décidé de déménager à Londres avec son petit ami, celui-ci se fait renverser par une voiture et décède. Elle lui écrit, en hommage, son premier album. Mais pendant l'enregistrement, c'est une dépression nerveuse qui se pointe à sa porte. A sa sortie, le disque marche, sans 'vraiment-vraiment' décoller...

Elle sympathise avec les membres du groupe Zero7 et participe à 3 de leurs albums. Elle avouera un peu plus tard, que ça lui aura permis de vivre pas trop mal et de pouvoir prendre le temps de bosser sur ses albums solo... Elle chantera également pour Jamiroquai et Massive Attack, mais en tant que choriste.

Je pense que c'est en 2003 que sa carrière a réellement décollée grâce à son single Don't Bring Me Down édité par une filiale d'Universal Music. C'est loin d'être celle que je préfère, mais bon!

L'année suivante, elle nous offre un super album, Colour the Small One, entre le bizaroïde et le tristounet, mais y'a rien à faire, sa voix est géniale, et on adore. Voici un extrait, écoutez les paroles, c'est franchement pas mal!


J'aurais pu vous passer Breathe Me, que vous connaissez tous, mais ça n'aurait pas été rigolo...

 

Après ça, il y aura Lady Croissant, Some People Have Real Problems (le top du top, à avoir, à écouter, quand ça va, quand ça va pas,...) et enfin, We Are Born, son dernier, incontournable aussi.

Voici un morceau de Some People Have Real Problems, pour la chanson, mais aussi et surtout, pour la vidéo! Elle m'a donnée des frissons pendant plusieurs mois celle-là...


Pourquoi j'adore cette nana? Simplement, ...parcequ'elle est simple! :)

CIMG0832.JPG

Sur scène, elle envoie la sauce! Elle chante juste, elle rigole, elle lance des feintes, elle ne se prend pas au sérieux, bref, la gonzesse qu'on rêve d'avoir comme pote. Elle était si fière de nous expliquer que sa robe avait été réalisée par un de ses ami (qui doit être tout aussi fou qu'elle), et tout ça, fait de banderoles en plastique rouges et blanches, s'il vous plaît!!!! ;) 

Durant le concert, elle nous a même sorti ses ailes de papillon qui faisaient des bulles dans toute la salle et j'allais presqu'oublier sa corne de licorne lumineuse...

On sait très bien que c'est pas la chanteuse du siècle, mais elle fait du bien au moral et aux oreilles. Alors moi je n'ai qu'une chose à dire, ... Chapeau!

 

 


 

ID

16 janv.

_MG_6465.mid.jpg

En voilà un ptit groupe Belge dont on a pas fini d'entendre parler. 

 

Lara Chedraoui, Brendan Corbey, Maarten Huygens et Raf De Mey, pour un rock indie virant, on l'avoue, à la pop. Tout ça dans un univers bien à eux parfois explosif, parfois intimiste. On a l'impression de se retrouver dans un monde quelque peu imaginaire, où il nous serait impossible de dire si quelque chose est lourd ou léger. (C'est la sensation que j'ai eue lors du concert qu'ils donnaient à l'AB en octobre dernier). Dynamique et mélancolique, ils arrivent à trouver un équilibre très bien placé.


 

C'est grâce à Fade Away, leur premier single, qu'ils gagneront le concours pop-rock annuel gantois De Beloften (entre autre).


On leur souhaite "merde" pour la suite... 

 

ID

09:00 Écrit par ID dans Musique | Commentaires (0) | Tags : intergalactic lovers |  Facebook | | |